Black Canadians

 

GET INFORMED, GET CONNECTED

        AWARDS | PICTURES CONFERENCE PRESS NOMINATE | ABOUT 

facebook linkedin twitterhover YOUTUBE1

 DOROTHY RHAU - ROLE MODEL & AMBASSADOR
Officially Inducted into the “National Wall of Role Models” on June 7, 2014 ( See full list www.BlackCanadianAwards.com

Dorothy Rhau Role model awards canadaTell us a little bit about yourself?
Saviez-vous que l’humoriste Dorothy Rhau serait née en riant ? La légende urbaine le prouve pour notre plus grand bonheur !

Dorothy a grandit au sein d'une famille Haïtienne, arrivée au Canada, en 1971. Née en 1973 à Montréal,  elle vit en Amérique du nord, tout en étant très proche de ses racines créoles et africaines. C'est un pur mélange de cultures ! C'est d'ailleurs avec tact, force, et bon goût, qu'elle ose, femme, maman d'un petit garcon de 7 ans, se lancer sur les planches de l'humour, au Canada et dans toute la francophonie.

Très jeune, elle est attirée par le monde de la radio et de l’animation. À dix-huit ans elle produit et anime sa première émission à Montréal. Captée par l’oreille d’un producteur qui écoutait cette émission, celui-ci leur proposa de présenter un stand-up lors d’un concert groupe musical. Signe précurseur qui allait se manifester presque 20 ans plus tard.

Bien qu’ayant fait des études en administration à McGill, travaillé dans les ressources humaines, cette passion de faire rire ne la quitte pas. Son amie, qui est actuellement son manager, la talonne depuis des années et lui propose une idée folle ; " Stéphanie Kitembo me disait tout le temps de me lancer dans l'humour, que j'avais un angle comique... mais il était difficile de le concevoir étant donné mes barrières culturelles et puis un jour, il y a trois ans, je lui ai dis oui ! On y va ! On se lance ! Quelle idée folle mais je suis folle ! Il faut oser ! Il faut oser vivre ses rêves ! ".  Et c’est ainsi que Dorothy Rhau va arriver dans le paysage de l’humour au Canada en 2010.

Elle multiplie les collaborations à la télévision canadienne, produit ses spectacles. Elle a été porte-parole de l'organisme international bien connu Handicap International, elle  fait des spectacles dans des prisons, elle va parler aux jeunes canadiens dans les écoles, pour partager son expérience, elle a fait rire pour un gala bénéfice montréalais pour les femmes du Kivu; "Oui je fais rire, oui je fais de la télé mais mon humour doit être aussi au service des autres et je dois servir de modèle pour la relève. Mon humour doit servir aussi à quelque chose."

Alors que raconte t-elle à travers le rire et les mots ? Ses thèmes sont diverses, allant des relations hommes-femmes,  à l'éducation, à la place des aînés dans la société, en passant par les moeurs d'ici et d'ailleurs.... son numéro sur l'Homme Noir est à mourir de rire ! Et que dire de son personnage de grand-mère Mémère Radote ! Aussi, l'actualité internationale et celle du Canada nourrissent  ses textes.

En juin dernier, le public sénégalais lui ouvre son coeur ! C'est la toute première fois que l’humoriste canado-haitienne touche la terre du continent africain. Pour la petite histoire, l'unique femme noire humoriste francophone au Québec a accepté d'être l'ambassadrice de la Montréal Black Fashion Week qui s'est déroulé avec succès en mai dernier. "J'ai eu un coup de coeur pour Adama Paris, je l'admire, elle m'inspire. Et puis j'ai toujours fait la promotion de la culture noire africaine et afro-américaine et la mode fait partie des arts !", dit l'humoriste.
Dorothy Rhau 3

Dorothy Rhau est chroniqueuse régulière à l’Émission Cap sur l’été à la télé de Radio-Canada. Plusieurs projets pour elle sont sur la table….Depuis 3 ans, Dorothy Rhau vit son rêve...rire et faire rire !

Tell us what many people may not know about you?
Je pense que les gens ne soupçonnent pas à quel point je peux être un garcon manqué ! Je m’explique ! J’aime les super héros et je peux coucher mon fils très tôt pour pouvoir regarder mes dessins animés toute seule ! Lol ! Petite, je me suis souvent battue.. juste avec des garcons ! Lol ! Et je continue encore à les batter ! Loll !

What's your inspiration, how do you handle disappointments and get motivated?
J’aime particulièrement les histoires de gens ordinaires qui font des choses extraordinaires. Je suis inspirées par des hommes et des femmes tels que Ophra, Tyler Perry, Madame CJ. Walker, et … Monsieur et Madame Tout le monde, en commençant par mes parents.

How did you get to where you are now and what more do you hope to achieve?
Stéphanie Kitembo, ma grande amie me disait tout le temps de me lancer dans l'humour, que j'avais un angle comique... mais il était difficile de le concevoir étant donné mes barrières culturelles. Elle m’a  harcelé pendant 10 ans ! Lol !  Et puis un jour, il y a trois ans, je lui ai dis oui ! On y va ! On se lance ! Et puis ce fut un parcours du combattant.. de la combattante que nous sommes, car mon amie est devenue ma gérante ! Si j’ai un conseil à donner, c’est le suivant. Voir Grand, faire les choses en grand tout de suite et ne pas laisser place à la médiocrité. Travailler est le nerf de la guerre, écouter les conseils et critiques et avancer. Je n’ai pas dit mon dernier mot, je ne fais que commencer !

Je veux être connue au Canada bien sur, c’est mon pays de naissance, mais je vise aussi la francophonie car mon humour peut voyager à travers les cultures. Aussi l’anglais prendra un place importante sur la scène très prochainement.

What would you like to be remembered for?
Je voudrais que les gens se rappellent que je suis la première femme francophone noire humoriste canadienne d’origine haitienne.

How do you balance work, family, friends and leisure?
Conciliation travail-famille-réseau. Cette tâche n’est pas si facile que ça et c’est le lot de toutes les femmes actives, professionnelles et ambitieuses !

En tant que mère mono-parentale, ma famille joue un role primordial dans mon horaire. Mon emploi du temps peut varier matin et soir et nuit. Entre les devoirs, l’école, le bureau de ma maison de production, des séances d’écritures, des enregistrements télé, de réunions quotidiennes,  j’essaie de faire de la place pour mes amis, ma famille… Heureusement que ma gérante est avant tout une amie et que nous avons le meme style de vie ! Aussi je souhaite ajouter que les gens qui m’entourent, y compris mon fils, comprennent cet emploi du temps atypique.
Dorothy Rhau 4


What's your favorite food, book, music and movie?
Favortite food : mets asiatiques, haitiens, grecs, dessers… et un bon fast food !
Musique : R&B, Hip hop, africaine, Kompa
Film : j’ai une préférence pour les dessins animés ! Naruto et les supers héros !
Livre : Rose noire, de Tananarive Due
Aminata, de Lawrence Hill
La magie de voir grand, David J. Schwartz

What's your experience as a Black person in Canada?
Selon moi si on a la peau foncée, c’est pour foncer et défoncer les portes !

En tant que femme noire artiste au Canada, j’ai su me faire respecter pour mon travail avant tout. Je suis fière de mes origins et je connais mon histoire.

Are there as many opportunities for Blacks in Canada that can produce role models, influencers and institutions like Beyonce, Tyler Perry, Obama, Oprah, BET, etc.
Selon moi, il y a une Beyoncé dans chaque pays ! La chance que j’ai eu, a été d’avoir sur ma route une personne qui a vu en moi une artiste capable d’aller loin. Aussi beaucoup de noirs voient leur couleur de peau comme un frein à l’ambition alors que pour moi, c’est une motivation et une fierté que je mets de l’avant.

Mention a few of your favorite Black Canadian Leaders, Artists and Role Models?
Canadians leaders : Madame Michaelle Jean

Should & do Blacks support / patronize black music, events and businesses?
Selon moi, on supporte un talent, un parcours, une cause, des valeurs mais pas essentiellement liés à une couleur de peau ! En revanche, m’associer à un reseau dit Black, oui, mais un réseau sérieux, credible et représentatif de la diversité des noirs au Canada.

What’s your understanding of Black History in Canada?
J’ai été porte parole de mois de l’histoire des noirs au Québec et je suis consciente que l’histoire de l’apport des noirs à la société canadienne est peu connue des canadiens d’ici et d’ailleurs. Elle devrait être enseignées dans les écoles primaires et secondaires. Pour ma part, je l’ai apprise de mon propre chef et j’en apprends encore !